Résumé :

Subi ou choisi, l'exil est un vrai chemin de croix.
L'accueil est souvent synonyme d'écueils. S'enorgueillir des richesses qu'on en tire cache mal les blessures et les échardes ; et le temps long d'exil s'accompagne de pertes incommensurables qui transforment le retour au pays natal en un autre exil.
Inutile d'en dresser le compte de pertes et profits. Le destin ne se prête pas au pesage binaire...
Du reste, chacun a ses propres poids et mesures. Quoique, à faire la part des choses, on pencherait plutôt, et de loin, du côté d'un dépôt de bilan que d'un lit de roses.

Lire critiques

Achour Wamara