Résumé : Longtemps confondu avec son lieu de travail, puis identifié à son lieu d'habitation, l'immigré devient aujourd'hui un objet à dire.
Il y a une sorte d'archéologie du discours sur l'immigration autour d'un certain nombre de paradigmes qui sont au principe de ce discours. Ces énoncés en circulation n'ont donc de paternité réclamée que celle qui les "met en fonctionnement". Le néologisme désimigré traduit bien l'approche suivie qui est celle de traverser la surface du discours pour traquer derrière le signifiant immigré toutes sortes de non-dits comme l'équation immigré=Algérien. Sont ici mises en ruine, non sans cynisme, tous les poncifs ayant trait à l'intégration, au droit du sol et du sang, ou à la notion "mal assise" de la culture entre deux chaises. L'ouvrage aborde en dernière partie l'analyse du discours des jeunes issus de l'immigration, où il est démontré combien ce discours - qu'il soit artistique, littéraire ou politique - procède de l'universel, peu importe le "pays d'Horigine et le pays d'écueils.

Lire critique

Contact :
Editions Bouchène
113-115 rue Danielle Casanova
93200 Saint-Denis
Tél : 01 48 20 93 75
Fax : 01 48 20 20 78
Mél : edbouchene@aol.com

Achour Ouamara