Je vous ai... tromperie !

par Achour Wamara



Vous m'avez compris !
Ah ! Les mots à maux !
Le Général Mac-Mahon, pardon, Charles De Macron, sur son estrade, haut perché, lisant sur son pupitre quelques formules empruntées, déclara sans sourciller : « Je vous ai … tromperie » !
Là, des rapatriés chauffés à blanc par qui vous savez, excédés donc par ses insultes répétées, lui tinrent ce langage des plus musclés : « Que vous êtes bien dépoli, vous semblez jouer avec nos bobos non cicatrisés. Les sondages semblent vous donner quelque courage, mais nos valises sont pleines à craquer de suffrages ».
Sur ce, le Général tempéra. Et pour montrer sa bonne foi, il laissa tomber ses propos et ploya.
Les plaignants s'en saisirent et dirent, pas tout bas : « Apprenez que tout candidat doit se soumettre à nos diktats sur les sujets concernant Djazaïria ».
Cette leçon vaut bien un cirage. Le Général jura, mais un peu tard, qu'on ne l'y prendrait plus.

Achour Wamara, février 2017.