Nous sommes tous des terroristes

par A. Wamara
23 septembre 2021



Je me marre. Qu'est-ce que je me marre actuellement ! Vous n'en avez pas idée. C'est simple, chaque jour que Dieu fait ou défait je dépose une tonne de rires sur ma table. De cuisine, s'entend. Je ris en mangeant, ou plutôt je mange en riant, je vous laisse imaginer mon quotidien rabelaisien.
Mon répertoire de rires est très riche et varié. Mais mes rires ont tous le même rythme et vont crescendo, genre 5ème de Beethov : Hihihihiiii ! Hihihihi hihihihi hihihihen !
Rire de psychopathe que m'arrache la vue d'un Zemmour ariénisant sa race empruntée,
rire carnassier d'hyène affamée devant la charognardise médiatique ambiante,
rire coïtal quand, par exemple, j'ai su que des prisonniers palestiniens se sont évadés du Guantánamo israélien, une jouissance similaire à celle que m'a procurée la débandade des redresseurs de torts à Kaboul.
Quant à mon rire nerveux, il a l'exclusivité de L'Algérie. D'abord se déclenchant à peine à 40°, il redouble de nervosité au fur et à mesure que s'égrènent les arrestations des terroristes, pas des terroristes va-t-en guerre, non, ceux-là font figure de pisse de chat devant la nouvelle génération qui, sans la moindre arme, pas même des tire-boulettes, rien que des lance-mots, arrive à livrer bataille contre la mitraille.
Sympathie pour les terroristes ? Oui gobe-mouches, nous sommes tous des terroristes.