La "Ta-marbouta" !

par A. Wamara



Ça me taraude tout le temps de mettre mon grain de sel dans les débats sur l'Algérie. Certains diront de quoi se mêle-t-il cet hébergé chez l'ex-colon. Je l'admets. D'ailleurs, me sachant un futur possible déchu de ma nationalité "maternelle", un jour je serai parmi les étrangers qui s'ingèreront dans les affaires intérieures de leur ex-pays. Je m'étais dit que mon regard éloigné pouvait peut-être se prêter facilement à la distanciation, donc à plus d'objectivité, comme le dit si bien le philosophe, voir n'est pas savoir. Non, je ne veux pas polémiquer. Primauté de l'intérieur sur l'extérieur !
De toute façon, l'Algérie se présente toujours à moi hérissée comme un porc-épic. De quelque côté que je m'en approche, elle me menace d'une pique. Les Islamistes ? Oh là ! Les Berbéristes ? Oh là là ! Les Makistes ? Oh là là là ! Les Hirakistes ? Oh là là là là ! Les "pouvoiristes" ? Hop là ! là, oui, on peut. Tout le monde est d'accord pour en découdre. Chacun y va de sa formule, tant et si bien que l'opposition développe à cet égard une pensée œcuménique. Faut taire les divergences pour casser la gueule au pouvoir, on verra après, c'est ce qu'on a fait avec mon hébergeur. La suite, on la lira dans le marc de café.
Toutes ces conneries que je viens de débiter me sont suggérées par une photo que je poste ici (je l'ai empruntée à ma cousine Kamira, une tigresse). Il y est écrit (je traduis librement malgré mon niveau CE-1 en arabe) : "état civil, et non militaire !" (dawla madania, machi 3skariya", excusez mon accent). Ça rime, On peut rimer à loisir en arabe grâce à la déclinaison du féminin. Ainsi, la "Ta-marbota" écrite en arabe ressemble à une tête de chamelle cornée.
Revenons à la photo du siècle ! La même phrase sur toutes les pancartes de mêmes dimensions. Pauvreté de langage et pénurie de papier ? Ils pouvaient varier les slogans et le format des pancartes, non ? Mêmeté quand tu nous gouvernes ! Ils auraient pu mobiliser encore la "Ta-marbota" et écrire, comme il n'y a pas si longtemps, "dawla 3arabia, machi amazighia" (état arabe, pas berbère).
Cette photo est prise, je précise, dans la ville des genêts, SVP !
Tout ça, c'est la faute à la "Ta-marbota" !
Il faut l'arrêter pour détournement de la poésie militante.
Rendez la ville des genêts à sa jeunesse kahinée !