Spleen !



Pour lutter contre le pessimisme ambiant qui invite à la dépression, chaque matin, au premier chant du coq (pas celui du poulailler, c'est celui de la sonnerie de mon réveil !), je prends toutes sortes de vitamines :
- la dopamine (molécule de la motivation, j'en ai besoin pour payer sans broncher mes impôts parachutés fumant sur le Yémen);
' l'endorphine (contre la douleur d'être souvent pris pour une dinde par des blaireaux);
- l'ocytocine (hormone de l'Amour, aucun coup de foudre dans l'orage d'hier);
- la sérotonine (hormone du bonheur supermarché, hélas concurrencée par la contrefaçon huellebecquienne mise sur le marché parallèlo-noïaque);
- la macrobstine (molécule contre l'arrogance ruisselante à donner la jaunisse).
Il y en a une dont j'aurais grandement besoin mais je ne l'ai pas trouvée, pourtant j'ai fait toutes les bonnes pharmacies : c'est la gaïdocrétine (molécule qui préserve de la bêtise).
À ce qu'on m' a dit, elle sera bientôt remplacée par la hirakine (une molécule plus puissante, elle vous rend sourd à toutes les combines).
Si vous en avez essayé d'autres, merci de me les communiquer, il y en a jamais assez.

Portez-vous bien.

A. Wamara
Juillet 2019