Théo rit du grand remplacement !

par A. Wamara



Heureux les ex-colonisés non exilés. Que c'est dur d'habiter dans une rue comme celle postée ici. Bugeaud. Un vrai bug historique. Au numéro 45 officie Mr Pellissier, boucher-charcutier, grand spécialiste du "fumé". Las de tous ces rappels déplacés, j'ai sans tarder décidé de me venger. Je vais appliquer à la lettre la théorie du remplacement chère aux échotiers de malheur.
Je remplacerai tous les descendants de Clovis, les "pure souche", tels les Zemmour et Compagnie, par des Zemmouri (Algériens AOC).
Et chahh !
Je brunirai la race "élue" par des racisés.
Et bouhh !
Je lancerai un débat sur la longueur de la laisse des chiens de garde quant à sa conformité aux valeurs de la République.
Et wahh !
J'étrangéiserai œuvres et auteurs : Cheikh-zoubir ! Mohamlet !
Pour la question sur la séparation, je me refuserai à séparer le blanc du ... jaune, non. Car les recettes de cuisine auront un goût d'autres "mer-e-s".
En revanche, je séparerai le groin du croupion, c'est la moindre des choses en ces temps où des bouches écumeuses ne sort que de la merde en boulettes jetées sur mes frères de peine. Nadine Mok !
Enfin, je changerai les noms des rues, notamment celle que vous voyez là, je la rebaptiserai "rue des enfumages contemporaines".
De l'air !!!!


P.S.
- c'est qui ce Théo ?
- y a plus de Tio, i li dijà rimplaci , i sapil Théaufiel. Hihi! Et tozz deux fois plutôt qu'une !