Serais-je un jour lapin ?

par A. Wamara
5 août 2021



Avant d'aller plus avant dans la lecture de ce post, sachez que je suis vacciné. Mais je n'en fais pas un drapeau. Et je ne l'ai pas fait par obéissance au comique de l'Elysée.
En vérité, je suis un trouillard invétéré. J'appelle le Samu à la moindre piqûre d'un hanneton. Pour autant, je ne m'en sors pas quitte avec le vaccin. Certes, je ne suis pas censé, selon l'expression consacrée, développer des formes graves de la Covid au cas où cette méchante garce me chope au nez, mais une autre trouille m'obsède : me réveiller un jour avec des oreilles de lapin ou avec un vilain groin. Car, comme tout le monde le sait, le vaccin Pfffffizer - celui qui circule dans ma jugulaire - est arrivé avant terme, si je puis dire, un accouchement fait au forceps, et surtout, de ce bébé, on ne connaît pas grand chose, ni de la scène de la copulation, ni de la nature de la semence.
Deviendrais-je un jour un monstre ? Un Docteur Jeckyl et Mr Hide?
Devant cette éventualité, je me mets à espérer - je suis un naïf incurable - que peut-être un jour, au réveil, j'aurai donc, comme je l'ai dit plus haut, un groin avec des oreilles de lapin mais pourvu, qui sait, d'un cerveau hors du commun, hyper développé tant et si bien qu'avec mes co-vaccinés d'aujourd'hui, une fois tous devenus des super-humains- pourceaux-lapins, nous saurons par la ruse et l'intelligence imposer au monde entier des vaccins contre le panurgisme parlementaire, le plat-ventrisme des médias chiens de garde, les âneries cyniques des agences sanitaires, la scandaleuse humiliation de nos soignants, et contre le variant chaque jour mutant de la jupitérisation des esprits !
Oui, les lapins porcins auraient mieux fait que ces culs poudrés.
Vénère !