Élucubrations aoûtiennes : XIV.

par Achour Wamara



Bref, c'est foutu.
Les carottes sont cuites.
Plus rien à faire.
Ça me désespère.
J'ai pensé à me flinguer. Mais je suis trop lâche pour recourir au suicide, ou j'aurais tout fait pour me rater, et "le suicidé qui se relève ne connaîtra plus l'illusion de mourir" (Dadda Kateb).
La joie que j'avais vient de me quitter.
J'étais jovial et sociable malgré une vie modeste de difficiles fins de mois avec mon RSA à 564,78 € mensuel.
Ma vie s'égayait tant que je pouvais les voir heureux et toujours souriants. Rien qu'à les voir en photo qui ne quitte jamais mon portefeuille, ça me reboote et je repars fouetté comme un cheval de course.
C'est fini, je suis tombé en dépression qui a tout balayé quand j'ai su qu'ils étaient partis.
Au revoir Harry et Meghan.
Bon vent à Santa Barbara.