Parler Ché-vainement !

par Achour Wamara



Je suis discret, ouallah, si discret que je ne me rends plus à la mosquée, pas même les vendredis. Comme Allah est polyglotte, ça tombe bien , j'ai appris la langue des signes pour faire ma prière en solo dans un silence monacal. Plus personne n'est incommodé par ma Fatiha, la sourate je veux dire, pas ma femme Fatiha, elle, elle a opté pour une solution radicale : l'Assomption. Ma spiritualité étant devenue inaudible et invisible j'en suis arrivé à le devenir moi aussi, transparent comme un fantôme. J'erre deci delà au gré des injonctions m'arrivant de toutes parts que j'essaie d'honorer du mieux que je peux : je tends aisément ma joue gauche, je béni-oui-ouise à souhait, je me muselémanise quoi ! Je me réduis comme une peau de chagrin tant et si bien que me voilà transformé en une sorte de gaz irrespirable qu'on a dû recourir à la force pour me confiner dans une bouteille fermée hermétiquement.

C'est ainsi que je suis devenu djinn.

Gare aux djinns !


Achour Wamara, 19 août 2016