Algérie : le martyre des martyrs.

par A. Wamara
19 mars 2022


Il y a "trop de pères pour naître au grand jour" (Kateb Yacine).

19 mars 1962 – 19 mars 2022 : voilà 60 ans que dure le martyre des martyrs de la guerre de libération. Très régulièrement, le pouvoir politique décloue leurs cercueils pour les exposer perfidement sur des étals faussement étoilés. Ils tirent indûment de leur sacrifice une méprisable gloriole. Dès les premiers jours de l’indépendance on a déchiré le testament des martyrs pour le réécrire à la convenance des planqués des frontières d’alors. Passé trahi, présent empoisonné, avenir empêché, mémoire réquisitionnée et tenue en laisse comme s’ils en étaient les ayants droit. Fi des jeunes femmes des martyrs qui se sont abîmées dans le veuvage, fi de leurs enfants privés de la protection d’une aile paternelle. Les martyrs re-meurent à chaque commémoration de savoir qu’on marchande leurs ossements.
Réjouis-toi Alger. Les martyrs sont morts pour de bon. Ils ont déjà passé le relais aux nouveaux embastillé-e-s, lesquel-le-s chantent depuis leurs cachots des hymnes qui ne ciblent plus le cocorico.
Autres temps, autres vaillants.
Le feu n'a pas cessé le 19.
Bienvenue belle jeunesse, c'est parricide la sortie du tunnel !
Sans martyrs ...




A. Wamara
19 mars 2022