La guerre des moutons…

par A. Wamara


Un jour, comme aujourd’hui, un loup sévissait dans les pâturages de la vallée Igugam. Pas un ovin n’y échappa. Excepté une bergerie protégée par un enclos, où les moutons se serraient queues contre museaux. Cois, aucun son ni le moindre bêlement n’en sortit, de crainte d’exciter les oreilles de la bête occupée par les petites proies. Pourvu, se disaient-ils, que le loup s’en rassasiât. Mais le loup, de menu il aimait changer. Il se souvint donc des moutons en attente ma foi de la tonte, qu’il surprit la nuit alors qu’ils ruminaient en silence on ne sait quoi.
Que croyez-vous qu’il s’y passa ? Bon ben, les ovins taiseux retrouvèrent par miracle leurs voix : bêêêêêêêêêêêêêêêê.
Moralité : il n’y en a pas. Il y a trop de donneurs de leçons pour ne pas en rajouter, blablablablabla.




A. Wamara
26/12/22