La revanche du zéro

Nostradamus-Michel de Notre-Dame, médecin et astrologue de son état, nous aurait prédit, s'il avait connu l'ère du Tout numérique, les pires calamités pour la nuit de la Saint-Sylvestre. Je le vois d'ici plonger son stéthoscope-boule de cristal dans l'œil du zéro pour y sonder l'inéluctable néant. D'ailleurs, l'ancêtre de notre cher zéro (inventé par les Indiens) s'appelait sunya (le vide !).
Mais qu'ont-ils donc fait les informaticiens ?
A trop s'entêter à comprimer (compresser) l'espace et le temps ils en furent arrivés à faire des calculs d'épicier au point de vouloir nicher dans deux petites cases la naissance du troisième millénaire.
Résultat : [19] 99+01=[19]00 !!
Voilà que le zéro pointé fait des siennes. Il se fait des angles (et des ongles !).
Il faudra bien trouver l'antidote à cette antidate.
C'est pourquoi, l'nformaticien sue aujourd'hui, dans une course contre la montre, à livrer bataille à ce double zéro devant le risque de voir les nourrissons prendre l'âge du Christ.
Messieurs ! C'est nul !
Certes, ce ne sera pas le big-bang, mais sûrement que ça va big-boguer.
Et on en prendra date !
D'aucuns voileront comme il se doit leur ordi d'un tissu Paco (!) pour se préserver de ce retournement du temps.
En vérité, je vous le dis, les prêcheurs du malheur numérique auront la même déception que lors de la pâlotte éclipse aoûtienne.
Ah ! Puissent leurs yeux laisser tomber leurs écailles ! Amen !

décembre 1999.

A pluce !

Achour Ouamara