Cyberté ?

Cyberté je décrie ton nom !
Liberté cybernétique, dites-vous ?
Le cyberespace est un fourre-tout où se télescopent l'information et la désinformation.
L'internaute peine à séparer le bon grain de l'ivraie.
L'écran devenu seul horizon, place au nivellement de l'imaginaire forgé par les marchands du sens dans le Temple Internet.
Big Brother est dépassé, détrôné au profit de Netscape-eye avec ses caméras on line qui, un jour, vous reluqueront en train de vous curer le nez en pleins ébats...
Le Serveur (as)servira et la vie privée cherra...
Va pour le codage de mon identité administrative, mais que me réserve ce jour où médusé je découvrirai sur un site Web mystérieux la carte de mon génome, offerte à l'admiration d'internautes en quête d'une âme sœur virtuelle ? (génome X rencontre génome Y. Sans affinités chromosomiques s'abstenir).
Et puis l'ère de la codification numérique n'a pas encore fini de révéler toutes ses perversions. Interversion de deux codes et voilà qu'on me livre un cheval en guise d'une pizza, un acte de décès pour une assurance-vie. Ne cherchez pas le gaffeur, c'est la faute à l'ordinateur !!!
Il suffit d'un bit affolé pour que l'erreur, si humaine, devienne source de déboires comme de terreur. A l'exemple du dateur de l'ordinateur qui pourrait faire renaître Mathusalem, convoquer Abraham au service militaire, ou commander l'atterrissage d'un Scud sur votre balcon.
N'exagérons rien. L'ordinateur peut bien nous soulager de moult maux : avez-vous testé le logiciel SAO (Suicide Assisté par Ordinateur) ?
Liberté j'écris ton nom ! Sans pixels !
A pluce !

Achour Ouamara